Personne passée par Comète via les Pyrénées

Dernière mise à jour le 22 août 2011.

James Lyle BERRY / 32382034
Box 57, Bliss, New York
Né le 28 décembre 1921 à Frankenville, New York / † 5 février 1995 à Rochester, New York
St/Sgt, USAAF 92 Bomber Group 327 Bomber Squadron, mécanicien et mitrailleur de tourelle dorsale
Atterri près du château de Betho, à Tongres, Limbourg belge
Boeing B-17 F60 DL Flying Fortress, n° série 42-3435, abattu le 17 août 1943 par un chasseur lors d'une mission sur Schweinfurt.
Ecrasé dans un champ à Kuttekoven, près de Tongeren.
Durée : 10 semaines
Passage des Pyrénées : le 05 novembre 1943

Informations complémentaires :

Rapport d'évasion E&E 238.

Il était de l'équipage de Kenneth Fahncke, Harry Richards et George Mikel.

Un compte-rendu de la mission est à cette page.

Leur appareil, tout neuf, n'a pas encore les marquages d'escadrille et peut avoir été atteint par un projectile ami au dessus de l'objectif.

Berry s'éjecte vers 18.000 pieds à l'ordre du pilote, le Cpt Sargent, et voit quatre parachutes autour de lui. Sa chute sous voile dure 20 à 30 minutes. Blessé aux yeux, il a atterri durement près d'un homme qui tient une pelle, entre 17 et 18.00 h. Cinquante à soixante personnes l'entourent et il voit quelqu'un atterrir non loin de lui. Il roule sa Mae West et ses bottes dans son parachute et les enterre. Une jeune fille parlant un peu l'anglais lui enlève un corps étranger de l'œil et il lui remet son insigne et sa nominette.

Un homme vient et dit à tous qu'il le conduisait à la Gestapo. Par surprise, il le cache dans un bois où Berry peut boire à une source et grignoter sa ration en attendant son retour le soir. L'homme revient à 22h30, siffle et l'emmène chez lui, où il peut se laver et mettre des habits civils. Quelqu'un parlant bien l'anglais vient. Il dort jusque 09h30.

Berry est, par chance, recueilli par des membres du réseau Clarence, dont Marie DEWE est en liaison avec Comète. Clarence le signale logé du 07 au 13 septembre 43.

Il est remis à Josette POSWICK par Mme MORIMONT du 05 Place Vieille Montagne à Liège.

Puis, il est parti vers un café de Tongres où il est resté neuf jours chez des gens dont les filles s'appelaient Marie-José et Antoinette. Il y reçoit un costume trois-pièces.

Le 25 août, une femme le conduit en tram à Liège, chez elle dans les faubourgs où il rencontre son frère Jacques.

Il reste dans un château près de Liège (chez un professeur de psychologie) jusqu'au 06 septembre, puis revient chez la femme qui l'a guidé de Tongres jusqu'au 13 septembre (18 jours).

Il est conduit ce jour chez un prêtre de Liège (le frère Nicolas HACKEN, qui avait déjà hébergé Robert Conroy et William Bailey et une fille vient à 18h30 de Bruxelles.

Ils se rendent à la gare et prennent le train pour Bruxelles dans deux compartiments adjacents. A Bruxelles, Berry passe un jour et deux nuits chez cette fille qui étudiait pour devenir infirmière, et dont la sœur, le père et la mère sont arrêtés (Aline "Michou" DUMONT).

Il passe par le centre de rassemblement chez Hélène CAMUSEL au 160 Rue Marie-Christine à Laeken. Il y rencontre un Chuck Denett (Charles Bennett). Elle le conduit chez un photographe qui lui demande ses plaques d'identité, qu'il a laissées à Liège à un garçon. Il reste à Bruxelles neuf jours et va trois fois au cinéma et une fois voir un match de football.

Charles HOSTE le convoie le 24 septembre, le reprenant à Prosper SPILLIAERT pour le conduire chez Olivier DUCULOT et son épouse Henriette GREEN au 5 Rue Guillaume Kenis à Schaerbeek. Il reste quelques jours dans un café où passe le tram 28 (C'est le café "Au Pigeon Pâle" à l'Avenue Georges-Henri à Woluwé-Saint-Lambert). Il y rencontre un homme appelé UZH (Alphonse Escrinier) qui insiste pour qu'il fasse passer sur la BBC la phrase "Oncle Donnie bien arrivé, en bonne santé" une fois en Angleterre.

Il part deux nuits ailleurs. Le 30 septembre, UZH lui annonce que plus de 100 aviateurs sont à Bruxelles et il refait des photos, les autres étant brûlées.

Le 10 octobre, il va chez un policier où un autre homme le conduit près d'un parc. Il y reste encore 18 jours, et reçoit trois visites de "M. Gaston" (Gaston MATTHYS). Il est donc chez EVA le 22 septembre et est pris en charge par Yvonne BIENFAIT à Schaerbeek. Cette infirmière le présente à deux RAF dont il a oublié le nom.

Berry fut remis par Gaston MATTHYS (code 22) à René PONTY (code 2204) le 20 octobre 1943. Il passe la soirée du 21 octobre au 18 Rue du Cadran à Saint-Josse, chez René Ponty, avec Clary, avant d'être remis à Anne BRUSSELMANS. Cette dernière remet 2.175 FB pour les frais d'EVA.

Avec une Anne et un Jack, il va voir deux endroits où il a déjà logé. Elle lui demande pourquoi il ne lui avait pas dit qu'il y était déjà allé, et il lui répond qu'il y est allé avec UZH.

Berry dit qu'il prit le train pour Tournai le 22 octobre avec John Dix.

Il passe la frontière avec deux femmes et ils restent chez un policier (douanier). Ils prennent un train en 3e classe pour Lille et y achètent des tickets pour Paris, où ils arrivent vers 13 heures.

Une blonde et une femme habillée en noir (Fernande ONIMUS-PHAL) les prennent en charge et les conduisent au troisième niveau d'un appartement. Ils y restent 7 ou 8 jours. Il est logé avec Jackson Clary du 28 octobre au 01 novembre chez Raoul TOUQUET et Lucienne PRIOUL au 16 Rue Henri Tariel à Issy-les-Moulineaux.

Ils prennent le métro le 1er novembre vers une gare où ils rencontrent un pilote anglais. Ils vont manger et partent vers 22 heures. Ils reçoivent de nouvelles cartes dans ce train, durant la nuit.

Le lendemain, vers 07h30, ils prennent un autre train en 3e classe avec un guide. Ils prennent des vélos, avec Dix, Clary et Paul Shipe et arrivent à un café vers 22 heures.

Après une nuit au restaurant Larre de Sutar, tenu par Jeanne VILLENAVE (Mme MENDIARA), ils sont guidés par des guides de Pierre ELHORGA jusqu'à la frontière espagnole et la franchissent par Larressore et Jauriko borda avec un guide seul, de l'équipe de Pierre ETCHEGOYEN pour le 67e passage de Comète. Le trip dure deux jours et ils arrivent près d'Irun. Ils passent 2 à 3 jours chez des policiers espagnols.

Berry arrive à Irun juste quand Bennett et Fahncke en partaient. Un aviateur espagnol les conduit près de Sarragossa. Ils sont alors emmenés à Alama de Aragon et y restent une semaine, puis vont à Madrid, et finalement vers Gibraltar. Il déclare avoir remis 510 Francs à l'organisation pour les guides basques, et avoir changé 2.000 FF en francs belges à Tongres, qu'il a laissés à ses hébergeurs de Bruxelles.

Il arrive à Gibraltar le 28 novembre 1943 et s'envole le lendemain, pour rentrer en Angleterre le 30 à l'aéroport de Bristol.

Merci à Michael Leblanc pour ses informations supplémentaires.


Jackson Clary (à gauche) et James Berry (à droite) chez René Ponty le 20 octobre 1943.
Au centre, Marie-Eugénie Jadoul et la fille de Ponty (?).

Mot de remerciement de Berry dans le carnet de Pierre Elhorga.


(c) Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters