Personne cachée jusqu'à la libération

Dernière mise à jour le 14 décembre 2012.

Milo E. BLAKELY / 39307023
1656 Grove Street, San Francisco, Californie
Né le 12 mai 1912 à Rogue River, Oregon / † le 25 novembre 1997 à Olympia, Washington
Sgt USAAF 92 Bomber Group 407 Bomber Squadron, mitrailleur de flanc gauche
Atterri près de Heusden (Zolder), Limbourg belge
Boeing B-17G Flying Fortress 42-30423 (JW-P) endommagé par la Flak et abattu par des chasseurs Me 109 lors d'une mission sur Francfort le 04 février 1944
Atterrissage forcé dans la vallée du "Zwarte Beek" à Koersel (Limbourg, au Nord de Hasselt)
Durée : 7 mois
A Beffe, Porcheresse et Bohan

Informations complémentaires :

Rapport de perte d'équipage MACR 2237. Rapport d'évasion E&E 1655 (disponible en ligne).

L'avion était du 326 Bomber Squadron (l'équipage étant du 407 Bomber Squadron...). Dans son équipage : Lawrence Cook, le pilote (Stalag Luft I - N1 Barracks 8-Room 6) ; Robert B. Bangs, copilote (Stalag Luft I - South) ; Emmett H. Bell, bombardier (Stalag Luft I-North I) ; Donald H. Caylor, navigateur (décédé dans un hôpital allemand) ; Thomas Mikulka, le mitrailleur arrière ; John Kyler, le mitrailleur ventral (Stalag Luft VI, IV & I) ; John J. Alexander Jr., le mitrailleur droit (POW - Stalag Luft VI, IV & I) ; Jay Joyce, opérateur radio mécanicien (Stalag Luft VI, IV & I) ; John Booth, 1er mécanicien et mitrailleur dorsal (Stalag Luft I - N1 Barracks 8-Room 6).

Une photo de l'équipage visible sur ce site, où Blakely est le troisième debout à gauche.

Milo Blakely, blessé à l'épaule et à la jambe par des éclats de Flak, saute à environ 4.500 m. Il perd son kit d'évasion dans sa chute et atterrit dans un champ à Heusden vers 13 heures. Il a aperçu 4 ou 5 parachutes à distance autour de lui, mais n'aura plus de nouvelles de son équipage. Il est immédiatement aidé.

Henri CLAESSENS, employé aux mines de charbon de Zolder tout proche, ainsi qu'Evarist REYMEN et Peter MEYER le prennent en charge. Il loge chez REYMEN et CLAESSENS jusqu'au 8 février à Heusden. Albert WOUTERS, instituteur et membre du Groupe de Résistance Peer, avertit le docteur VERSCHUREN de sa présence, et le médecin en prévient à son tour THIERY. Le point de rendez-vous pour une nouvelle prise en charge de l'aviateur est un café en face de la mine de Zolder, où un certain WOUTERS porte, comme signe distinctif, un mouchoir dans la poche de poitrine de sa veste.

On interroge Blakely sur place avant de le conduire à Herk-de-Stad, d'où il part ensuite pour Diest où on le fait remplir un questionnaire qui sera envoyé par radio à Londres pour vérification de son authenticité. On le mène alors à Tirlemont/Tienen où il reste caché environ 10 jours (il déclare 4 jours). Le 24 février, il est guidé vers Bruxelles et il y restera caché un mois avant d'être envoyé vers Malines.

Là, il restera environ un mois chez Carlo BERTOZZI au 66 Kruisveldstraat avant d'être ramené à Bruxelles où il est reçu à EVA via LHEUREUX avant d'être hébergé par Mr et Mme SCHOFS du 02 mai au 15 juin 44. Il passe ensuite chez Yvonne BIENFAIT à Schaerbeek du 15 au 19 juin.

Ce 19 juin, il est guidé en train vers Namur et les Ardennes par Yvonne BIENFAIT et Angèle LENDERS pour finalement aboutir dans le camp secret de l'opération Marathon à Beffe. Un certain LEWIE (Louis) est en charge du camp.

Après son séjour à Beffe, il sera transféré au camp de Porcheresse, où l'approvisionnement est assuré par Raymond et Emile (Emile ROISEUX), avant d'être conduit au troisième camp de Bohan. A Bohan, la logistique "nourriture" est du ressort de ROBINSON, RAYMOND, PIERRE et LEWIS.

Dans son rapport d'évasion, Blakely cite aussi un homme qui semblait être un chef dans les camps, un "Mr Gaston" (Gaston MATTHYS), qui était celui qui avait organisé son départ de Bruxelles.
Le 5 septembre, comme les autres évadés cachés à Bohan, Blakely est libéré par des troupes du 100th Cavalry Battalion de la 3rd Armored Division US. Il est interrogé par le IS9 les 06 et 07 septembre 1944.

La photo en bas est de Gaston MATTHYS et montre des aviateurs alliés à "La cabane des chasseurs" au camp de Daverdisse-Porcheresse en août 1944, un refuge de l'opération Marathon au cours de laquelle les aviateurs alliés étaient rassemblés dans des camps dans les Ardennes belges et en France. Merci à Régis Decobeck pour cette photo, merci aussi à Marie-Claire-Roiseux-Vienne, fille d’Emile Roiseux, pour les photos de la cabane.

Milo Blakely repose au Tahoma National Cemetery à Maple Valley, dans l'Etat de Washington.


La cabane des Chasseurs au camp de Daverdisse en août 1944.


La cabane en 1978 et 1984.

© Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters