Personne capturée durant son évasion

Dernière mise à jour le 24 août 2018.

Derwood Eugene MACKLIN "Jack" / 37429956
Route #2, Adel, Iowa.
Né le 3 novembre 1918 à Nemaha, Iowa / † le 17 juillet 1991 à Des Moines, Iowa
T/Sgt, USAAF 379 Bomber Group 527 Bomber Squadron, mécanicien et mitrailleur dorsal.
Lieu d'atterrissage : Région de Frasnes, Hainaut.
Boeing B-17G-30-BO Flying Fortress, 42-31799, FO-X, abattu par la Flak lors d'une mission sur Francfort le jeudi 2 mars 1944.
La partie avant de l'appareil est tombée à Fumay (Aisne, en France). Plusieurs documents allemands, dont le KU 1060, précisent que l'avion a explosé en l'air et s'est écrasé à 2 Km SE de Fumay, 35 Km N de Charleville à 15h20.
Durée : 4 mois
Arrêté en août 44, fausse ligne KLM

Informations complémentaires :

Rapport de perte d'équipage MACR 2736.

L’appareil décolle de Kimbolton à 07h30 heure anglaise. A hauteur de Cologne, il est touché par la Flak dans l’aile droite et le réservoir de carburant "Tokyo" de cette aile prend feu au-dessus de la Belgique. Il semble que ce soit l’unité de Flak basée à Chièvres qui l’aurait achevé. Quoiqu’il en soit, un incendie s’étant déclaré à bord et vu le danger d’explosion, le pilote donne l’ordre de l’évacuer.

Derwood Macklin est membre de l’équipage du pilote Glen Hufnail et du bombardier James Ellis qui s'évaderont ensemble. Le copilote Dean McCall réussira son évasion. Le navigateur David E. Ferris /O-811603, légèrement blessé au genou droit, parvient d’abord à s’échapper mais sera fait prisonnier par la suite; le radio Kenneth I. Parker - 34362570 est lui aussi fait prisonnier. Le mitrailleur ventral Henry O. Young peut s'évader (E&E 2082). Le mitrailleur droit Charles Lambert sera un rescapé du groupe BRUSSELMANS. Le mitrailleur gauche Frederick R. Ryan - 12214174 a été fait prisonnier et le mitrailleur arrière Edgar Harvey Woodbury a pu s'évader (E&E 2083).


Equipage de Glen Hufnail.
Accroupis de gauche à droite : Hufnail, Ferris, Ellis
Debout de gauche à droite : Macklin, Ryan, Parker, Lambert, Woodbury et Young

Derwood Macklin est probablement un des trois aviateurs du major Marcel LERMUSIAU, résistant de Renaix, qui sont remis à Léona PROVOST épouse Joseph DE POURCQ. Léona PROVOST alias "Elvire, Croquedille, Marie Jeanne, Miss Turban" qui habite alors 90 Rue du Château (Kasteelstraat) à Renaix / Ronse. C'est une agent de la Ligue des V à Gand, tout comme l’avait été Jean INGELS (Comète – Section Flandres, arrêté le 5 mars 1943 et mort en déportation). Elle a reçu trois aviateurs de Marcel LERMUSIAU, dont McCall et John Chernosky. Le troisième est donc très probablement Derwood Macklin.

Mme Pauline DELMEE au 79 Chaussée de Tournai à Wattripont le loge ensuite probablement dix jours. McCall confirme qu'il est resté chez elle du 04 au 14 mars et c'est la seule logeuse qu'il cite. D'après les photos trouvées, Macklin s’y trouve avec McCall et Chernosky.


Des habitants de Wattripont (Les Delmée ?) et Dean McCall (à droite).
John Chernosky est le second à gauche, puis Derwood Macklin (Photo de Lucie Lepoivre).

John Chernosky, Derwood Macklin et Dean McCall à Dergneau. (Photo de Lucie Lepoivre).

Roger LENVAIN alias 'Carlos' dans la résistance habitant 18 Chaussée de Bruxelles à Ath est un agent du Groupe G dans le section 32 de Aristide ADAM (alias «Emile») de Gibecq (27 Rue de la Station, Silly). Léo VAN BEL (195 Rue de la Gare, Meslin-L’Evêque) l'a mis en contact avec Octave WERY (de Comète - Bd Maurice Lemonnier, Bruxelles - Section UGEUX-DUMONT / sous-section WERY) pour l'évasion d'aviateurs. ADAM les rassemble d'abord chez Ernest Oscar ou Jean DELCOURT à Meslin-l'Evêque, puis chez Charles LEPOIVRE, 16 Rue du Marais à Gondregnies (aujoud'hui 7831 Silly). Le 16 ou le 17 mars 44, Roger LENVAIN reçoit de Daniel DELMEULLE de Péruwelz (DELMEULE ? 143 Rue de Sondeville, Peruwelz), McCall et Chernosky, venant de chez Pauline DELMEE à Wattripont (où Émile DELMEULLE, le père de Daniel, les avait récupérés). Macklin semble avoir été oublié dans les rapports d'activités, mais il paraît avoir suivi à peu près le même parcours avec beaucoup d’intervenants identiques à ceux de ses coéquipiers DeanMcCall et Charles Lambert (voir les fiches de ces deux hommes).

Roger LENVAIN place John Chernosky, Dean McCall, Charles Lambert et Derwood Macklin chez Louis DUPIRE, Rue de Tournai à Leuze-en-Hainaut où ils passent une nuit. LEVAIN les conduit ensuite à Bruxelles avec Hélène MICHEL devenue plus tard Mme ROBINET. Là, Octave WERY leur dit ne pouvoir les prendre chez Adam DRIESSENS (car absent à ce moment-là de son domicile 19 Quai de Biestebroeck à Anderlecht-Bruxelles) et ils rentrent tous en train à Bassily où MICHEL les mène chez Aristide ADAM à Silly. De là, ils vont chez Ernest Oscar DELCOURT à Meslin-l'Evêque jusqu’au 22 mars, date où Rolande CRUSIAU les remet à WERY qui les donne à Adam DRIESSENS en attendant de retrouver le contact perdu avec Comète et Aline DUMONT depuis l’arrestation de Jeanne MACINTOSH le 10 décembre 43. (Aline DUMONT, brûlée, a dû se réfugier en France).

Autre témoignage trouvé : Rolande CRUSIAU, infirmière, habitant 14 Place à Bois-de-Lessines, est une autre agente de Aristide ADAM dit Emile. Elle part de chez DELCOURT pour Bruxelles avec Roger LENVAIN, Chernosky, McCall, Lambert et Macklin et ils ratent le rendez-vous convenu à Bruxelles. Rolande les loge donc au café Pullman et elle les ramène le lendemain 23 mars à Meslin-L’Evêque chez DELCOURT, puis repart deux jours plus tard directement chez Octave WERY qui en place deux, tandis que Rolande, aidée de Léo VAN BEL (2 Rue de la Gare, Meslin-L’Evêque), va Rue Américaine chez BAUDOUX avec les 2 autres.

Après avoir été convoyé et hébergé par Octave WERY et DRIESSENS, Macklin est hébergé par Gaston LYGNEEL (LYNEEL ?) au 434 Chaussée de Mons à Anderlecht-Bruxelles) vers la fin mars 44. Il semble y être arrivé en même temps que Dean McCall, renseignés tous les deux comme hébergés par le groupe de Georges AUQUIER, industriel membre de l'A.S. - Zone IV - 22/Z4 et aidant à l'évasion d'aviateurs via le Front de l'Indépendance. Gaston LYGNEEL l’envoie une semaine chez NAGY (Antoine NAGY, 348 rue aux Bois, Stockel / Woluwé-Saint-Pierre ?) en avril avec Dean McCall, Gerald Dechambre et William Kosseff (E&E 1800), suite à une lettre de menaces.

Le 20 avril, McCall revient en même temps que Macklin chez Gaston LYGNEEL au 434 Chaussée de Mons à Anderlecht. Selon un rapport d’EVA, Macklin est l’Aviateur EVA n° 176. Jean PORTZENHEIM sera son officier welfare à EVA et le convoie le 20 avril avec Allan Poulton

Revenu chez LYGNEEL, Macklin est remis avec Dean McCall à Adam DRIESSENS et Henri VAN DER BRUGGEN du 18 Rue de la Gaité à Anderlecht et conduit chez Victor VAN HEMELRYCK au 155 Chaussée de Bruxelles, un hébergeur de Jacques DELHAYE des Insoumis. Macklin y est logé (sans McCall semble-t-il) jusqu'au 26 juillet 44.

Alphonse LARCIEL, résistant armé aux Milices Patriotiques du FI, commerçant et logeur de Simone SCHREYEN au 59 Chaussée de Wavre à Ixelles (Porte de Namur) déclare avoir logé Macklin quatre jours pour Simone SCHREYEN. LARCIEL avait effectivement aussi logé Glenn Hufnail et James Ellis.

James Ellis signale avoir vu et discuté avec Macklin en juin à Bruxelles. D’autres évadés renseignent Macklin comme vu la dernière fois à Bruxelles le 26 juillet 1944.

Ce 26 juillet, Macklin passe chez François DELEU du groupe EVA, au 45 rue des Fraises à Anderlecht, refuge d'attente (poste collecteur) de Charles HOSTE pour EVA.

Il n'est pas arrêté avec Dean McCall à Anvers comme on le prétend souvent, mais peut-être en août 44 avec Allan Poulton. En fait, Dean McCall ne sera jamais arrêté et réussira son évasion. Macklin, quant à lui, est bien capturé et est bien interné au Stalag Luft IV.

Merci à la famille de Derwood Macklin pour la photo de l'équipage.


Derwood Macklin repose au Panther Creek Cemetery à Adel, Dallas County, Iowa.


© Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters