Personne passée par Comète via les Pyrénées

Dernière mise à jour le 23 avril 2013.


Robert William METLEN / 39900663
541 N. Aurthur, Pocatello, Bannock County, Idaho, USA.
Né le 6 août 1922 à Townsend, Montana / † le 30 octobre 2007 à Ontario, Oregon.
S/Sgt, 96 Bomber Group 413 Bomber Squadron, mitrailleur ventral.
Lieu d'atterrissage : Près d'Ath en Hainaut.
Boeing B-17F-BO Flying Fortress (Forteresse Volante), n° série 42-30372, MZ-P / "Shack Rabbit III", abattu le 20 octobre 1943 par un chasseur allemand FW190 lors d'une mission sur Düren.
Avion écrasé en deux parties la queue à Hensies et la carlingue à Quevaucamps (Entité de Beloeil).
Durée : 3 ½ semaines
Passage des Pyrénées : le 15 novembre 1943

Informations complémentaires :

Rapport de perte d'équipage MACR 1017. Rapport d'évasion E&E 274 disponible en ligne et très incomplet.

L'appareil (qui était assigné au 413 Bomb Squadron) décolle de la base de Snetterton Heath. A l'approche des côtes du Continent, le sur-compresseur du moteur n° 4 a des ratés et le pilote Bob Grimes doit mettre cette hélice en drapeau. L'avion parvient cependant à rester dans la formation, en dernière position. Le temps est mauvais sur la Belgique et la formation doit prendre de la hauteur pour passer au-dessus des nuages, ce que le "Shack Rabbit III" ne peut faire avec seulement trois moteurs. Au moins six chasseurs allemands Fw190 attaquent alors l'appareil esseulé. Le moteur n° 2 est touché et Grimes, qui a de plus en plus difficile à contrôler l'appareil qui perd davantage d'altitude, donne l'ordre d'évacuer.

Quatre hommes perdront la vie, le copilote 2nd Lt Arthur Charles Pickett, dont le parachute ne s’est apparemment pas ouvert ou ses sangles se sont emmêlées, l’aviateur tombant sur une maison à Harchies et perdant la vie quelques minutes après sa chute ; l'opérateur radio T/Sgt Frederick William MacManus, atteint d’une balle à la tête, décédé à bord ; le mitrailleur gauche S/Sgt Jerome Chester Nawracaj (qui aurait trouvé un vélo peu après son atterrissage, mais aurait été dénoncé le 21 octobre par une femme à laquelle il avait demandé son chemin. S’éloignant rapidement à vélo, il aurait été abattu, atteint au dos par des soldats allemands) et le mitrailleur arrière S/Sgt George Carl Janser, bloqué dans la queue de l’appareil qui se détache après une explosion.

Robert Metlen et cinq autres parviendront à s'évader : Robert Grimes, James MacElroy, Charles Carlson, Théodore Kellers et Harold Sheets.

Metlen saute à 6000 m et tombe en chute libre pendant un moment. Il tire sur le cordon d'ouverture de son parachute, mais rien ne se passe. La deuxième tentative réussit, assez près du sol, et il atterrit violemment sur le dos près d'Ath. Amené à Bruxelles, il y est pris en charge par Aline DUMONT.

Il passe en France par Erquennes grâce à François BOURLARD et Georgette DIEU. Il est ensuite aidé à Paris par Germaine FLACHET et logé chez Odile HOCHEPIED au 5e étage du 11 Rue Descombes à Paris XVIIe (métro Porte de Champerret). Il est aussi aidé par Marianne McCONNEL.

Il rencontre Reginald Cornelius à Bordeaux, et ils logent à Sutar à l'auberge Larre de Jeanne MENDIARA.

Metlen, Cornelius, Edmond de Selys Longchamps et Raymond De Pape sont du 71e passage de Comète par Larressore et Jauriko borda, avec Pierre ETCHEGOYEN, Pierre et Baptiste AGUERRE et Jean ELIZONDO.

Le 15 décembre, Metlen est à Gibraltar. Un avion le transporte à Bristol en Angleterre le 18 décembre 1943.

Il est envoyé aux Etats-Unis pour entraînement et se trouve en août 1945 à bord d'un bombardier Convair B-32 en vol vers le théâtre du Pacifique lorsque la guerre se termine. Il est démobilisé au mois de décembre 1945.


Robert Metlen, George Janser et Charles Carlson au cours de leur entraînement (USA – été 1943)


(c) Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters