Personne passée par Comète via les Pyrénées

Dernière mise à jour le 20 août 2016.

Robert Joseph POREYE
173 Chaussée de Waterloo, Bruxelles
Né à Schaerbeek, le 07 août 1899 / † à Knokke, le 05 février 1982
Noms de guerre : Dethier, Bob, 2833
Zone d'activité : Bruxelles, Anvers, Namur, Alost
Propagande puis Infiltrations sous la tutelle du Special Planning Unit 47 et SSA
Pseudonymes : Robert Lejeune
Passage des Pyrénées : le 10 janvier 1944

Informations complémentaires :

Dossier Archives Notariales Défense 003.265.547 et ARA

Engagé comme soldat volontaire de guerre le 26 mars 1918, Poreye rejoint le centre d'instruction de Dieppe en avril 1918 et à l'HM belge au Havre en mai. Le 26 septembre, il passe au poste chirurgical avancé de Hoogstaede. Il est mis en congé illimité le 15 août 1919.

Il travaille pour des réseaux d'évasion improvisés depuis février 1941. Il aide Bernard Evans, Jack Cope et Elmer McTaggart.

Poreye travaille en 43 pour Félix Mansvelt, le directeur du Bon-Marché, qui est une boîte-aux-lettres pour Fernando RADELET et Antoine d'URSEL. Le Père Henri VAN OOSTAYEN le recommande à RADELET. Il devient guide régional occasionnel et convoyeur à Bruxelles pour Comète de mars à juin 1943.

Il ramènera ainsi Marc Pierre de Hasselt à Bruxelles au début 43 et en convoiera d'autres dans Bruxelles, les emmenant souvent au restaurant "à l'Escargot d'Or" à la Rue de la Fourche. Il s'y vante de guider les aviateurs en France.

A l'arrestation de RADELET en juin 43, il ne peut rentrer chez lui en rentrant de Rance, la Gestapo ayant mis des scellés et l'attendant.

Jean KIFFERATH, de la Rue Juste-Lipse l'héberge clandestinement dans sa villa à Waulsort, et lui fournit une fausse carte d'identité au nom de Robert Herman. KIFFERATH lui arrange son passage en France.

Poreye va jusque Tournai puis Rumes, où on l'attend avec un tandem. Il quitte ainsi la Belgique en fin décembre 43. Il prend un bus jusque Lille et le train vers Paris avec deux jeunes gens et une femme (Amanda STASSART ou Henriette Hanotte).

Il loge à Paris chez une connaissance, le colonel BERTIER, puis à Neuilly.
Le 09 janvier 44, Jean-François NOTHOMB l'y retrouve et le guide jusque Bayonne avec Robert Sheehan, Jacob Dalinsky, Fred Williams [il dit ailleurs avec quatre Américains] et le Belge Jean Cassart. Là, ils sont séparés des aviateurs et partent avec le quatrain suivant.

Cassart et Poreye sont du 90e passage de Comète, par Souraïde et Quito borda, avec les seuls guides de Juanito BIDEGAIN (Michel ECHEVESTE et son frère Joseph Marie), en compagnie de Frank Hill, Paul McConnell, Gary Hinote et Steve Krawczynski.

Leurs guides espagnols les laissent avant Elizondo et ils passent à Irun et San Sebastian, puis Madrid. Michael CRESWELL l'interroge à Madrid. Il va à Séville en voiture diplomatique, puis en chaland à Gibraltar par un canal (probablement le Guadalquivir depuis Séville).

Il parvient à Londres le 31 janvier 44 et passe par les Royal Victoria Patriotic Schools, puis passe un mois de congé chez une sœur à Londres.

Poreye embarque pour la Belgique le 16 septembre 1944, comme conseiller aux Civil Affairs attaché au SHAEF et tentera une mission d'infiltration en Allemagne, qui ne réussira pas. Il occupe cette fonction jusqu'à sa démobilisation en janvier 1945.


(c) Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters