Personne capturée durant son évasion

Dernière mise à jour le 25 février 2015.

James William TOLBERT / 13088962
(de sa sœur Clara): 1203 Success Street, Northside, Pittsburgh, Pennsylvanie
Né le 22 septembre 1923 en Pennsylvanie / † le 4 décembre 1997 à Oakland, Pennsylvanie
S/Sgt USAAF, 94 Bomber Group 331 Bomber Squadron, mitrailleur arrière
Atterri en parachute près de Lummen, au Nord-Ouest de Hasselt (Limbourg belge). Boeing B-17F-BO Flying Fortress (Forteresse Volante) - 42-30389 (QE-Z / "Dear Mom"), abattu vers 11h30 par un chasseur du I./JG26 (Hauptmann Karl BORRIS) le 17 août 1943 lors d'une mission sur Regensburg.
Ecrasé près de Lummen (Limbourg belge).
Arrêté dans un hôpital belge en fin 1943

Informations complémentaires :

Rapport de perte d'équipage MACR 323.

L'appareil décolle à 6h00 de Rougham/Bury St Edmunds. En route vers l'objectif et à environ 1h½ de celui-ci, alors qu'il survole la région proche de la frontière allemande, il est attaqué de front par le chasseur allemand. Le "Dear Mom" est coupé en deux par les obus, une aile est arrachée et, l'appareil en perdition, le pilote donne l'ordre de l'abandonner. L'avion explose peu de temps après et seuls l'opérateur radio et les hommes se trouvant dans la partie arrière en réchapperont.

Il y a 6 tués : le pilote, 1er Lt Bernard W. Nayovitz ; le copilote 2nd Lt James F. Smith Jr ; le navigateur 2nd Lt Murlyn F. Burnett ; le bombardier 2nd Lt Robert P. Allison ; le mitrailleur dorsal T/Sgt Albert V. Beyke et le mitrailleur ventral S/Sgt Jack H. Loveless. Ils seront tous initialement inhumés le 20 août 1943 au cimetière de la base militaire de Saint Trond / Sint Truiden. Quatre d’entre eux reposent à présent au Cimetière Américain de Neupré en province de Liège, les corps de Bernard Nayovitz et Albert Beyke ayant été rapatriés aux Etats-Unis. L'opérateur radio T/Sgt Arthur McDonnell, blessé, sera arrêté et conduit à l'hôpital de Leopoldsburg.

Outre Tolbert, deux autres hommes parviendront à s'évader, le mitrailleur droit Beverly Geyer et le mitrailleur gauche Jacob Dalinsky.

Après sa chute, Tolbert est rapidement pris en charge par des habitants d'un village voisin qui le conduisent dans un café, avec la mâchoire et la cheville cassées (selon d'autres versions, blessé au nez et à l'oeil). Un Jozef MORREN est cité comme ayant été le premier à l’avoir secouru (source : Rudy Kenis). Comme il saignait abondamment, on appela le curé, qui alla jusqu'à lui prodiguer les derniers sacrements…

M. et Mme Florent BIERNAUX du 16 Boulevard Thonissen à Hasselt le prennent ensuite en charge et l'hébergent, lui procurant également des vêtements civils et de faux papiers. Tolbert est soigné par le Dr Georges BLANQUET, voisin des BIERNAUX, au 8 Martelarenlaan, avant d'être évacué par Lucien COLLIN (qui habite au 41 ou 43 Rue du Démer/Demerstraat à Hasselt).

Par la suite, devant être soigné hors de la clandestinité, Tolbert est emmené dans un hôpital voisin (à Leopoldsburg) où il retrouve son radio, le T/Sgt Arthur P. McDonnell. Les deux hommes seront envoyés ultérieurement dans divers camps de prisonniers.

James Tolbert est interné au Stalag XVIIB (Bloc 36A). Une page lui est consacrée sur le site de la famille Tolbert à http://tolbertfamilyreunion.com/id27.html.

James repose au cimetière catholique Christ Our Redeemer à Pittsburgh, Pennsylvanie.

Pour des détails complémentaires sur tous les membres de l’équipage, voir le site de Rudy Kenis à http://aircraft-crashes-belgium.jouwweb.be/94-bg-331-bs-b17-f/bemanning2/james-w-tolbert.


(c) Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters